À propos

L’observatoire du loto du patrimoine est le lieu de publication et d’échanges d’une équipe pluridisciplinaire d’une dizaine de spécialistes des usages sociaux du patrimoine culturel – ouverte largement à d’autres contributeurs [pour contribuer] – en anthropologie, géographie, histoire de l’art ou sociologie. L’équipe s’est formée lors de la création de la mission de Stéphane Bern, journaliste et animateur de média, auprès du Président de la République Emmanuel Macron, pour la sauvegarde du patrimoine français.

Le mode de financement – une loterie nationale du patrimoine -, le retentissement médiatique, les frictions entre professionnels du patrimoine et les tenants du projet, les modalités de sélection des monuments, le succès populaire de l’appel à candidature constituent un laboratoire exceptionnel et un lieu privilégié d’observation d’un projet patrimonial en train de se faire.

Les sciences sociales qui analysent le fait patrimonial depuis plusieurs décennies fournissent d’ors et déjà de nombreux outils de lecture et de compréhension d’un tel phénomène. Mais l’analyse du loto du patrimoine appelle la mise en place de nouvelles méthodes de description du fait patrimonial, en bouleversant les pratiques disciplinaires liées à des études de cas locaux, des lectures critiques de textes réglementaires ou de biographies sociales d’objets patrimoniaux dans leur contexte.

Le carnet a pour vocation de publier des articles d’analyse de ce phénomène, en croisant les échelles d’observation (internationale, nationale, régionale, locale), les terrains d’enquêtes (associations de sauvegarde du patrimoine, groupes professionnels, journalistes, acteurs du dispositif), les sources documentaires (articles de presse, communiqués officiels, dossiers de candidature, réactions individuelles, discours des concurrents) et les approches disciplinaires (histoire, anthropologie, sociologie, géographie).

L’observatoire publie des contributions dans quatre catégories. Filiations examine l’histoire, la généalogie et les antécédents du loto du patrimoine. Comparaisons met en perspective l’expérience française avec d’autres contextes nationaux. Logiques propose des analyses sur le fonctionnement du loto du patrimoine. Études de cas publie des descriptions suivies des sites choisis par la Mission Bern pour bénéficier d’un soutien.

Il s’agit donc de soumettre à l’analyse dépassionnée des sciences humaines un événement culturel et politique contemporain, dont on pourra alors évaluer éventuellement la nouveauté, la singularité et l’efficacité sociale à long terme.